Calendrier

Janvier 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

Annonce

rss Syndication

Archives

Liens

 
07 Mar 2016 - 14:05:26

les prescriptions de benzodiazépines à long terme peuvent créées l'alcoolisme iatrogène

Les benzodiazépines (et assimilés) sont a l'origine de nombreux cas d'alcoolisme dont les victimes n'en comprennent pas l'origine, et sur lesquels les médecins gardent un silence criminel. L'alcool agissant sur les mêmes recepteurs que les benzos fait disparaître provisoirement et pour quelques heures seulement les symptômes de manque (de benzodiazépines), qui réapparaissent rapidement de manière agravée.


dependance medicamenteuse aux ANXIOLYTIQUES ET  HYPNOTIQUES
Un syndrome d'abstinence spontanément résolutif survient en cas de diminution des doses en dessous d'un seuil critique. La  tolérance se développe irrégulièrement et incomplètement, aussi les troubles importants du comportement et la psychotoxicité  persistent même chez un utilisateur régulier, en fonction du dosage et des effets pharmacodynamiq ues de la drogue. Il existe une  tolérance croisée partielle entre l'alcool et les barbituriques, ainsi qu'entre l'alcool et les hypnotiques sédatifs non barb ituriques,  dont les benzodiazépines. (Les syndromes de dépendance, de sevrage et d'intoxication chr onique aux barbituriques et à l'éthanol  sont très semblables.)

Le Xanax a été appelé «l'alcool en pilule" parce que ses effets sont si semblables à l'alcool. Cependant, comme nous le montrerons, Xanax peut être beaucoup plus dangereux que l'alcool. Il ne devrait pas être prescrit aux patients souffrant de problèmes d'alcool, car il devient un puissant élan pour l'abus d'alcool.

Les tranquillisants sont connus pour endommager les récepteurs du cerveau et provoquer des déséquilibres de neurotransmetteurs. Ceci est maintenant reconnu comme un facteur majeur dans l'alcoolisme et la toxicomanie (WDDTY vol 11 n ° 7). Tranquillisants dépendance est donc une des principales causes de la dépendance chimique, plutôt que l'inverse. Si les animaux peuvent devenir dépendants et de souffrir des retraits après seulement sept jours (Sciences, 1982; 217: 1161-3), et les nouveau-nés naissent crier avec les symptômes de sevrage qui peut durer pour rien jusqu'à sept ans (WDDTY vol 9, no 11, lettre ), il est clair que la faute en incombe à la drogue

benzodiazépines
Le risque d'interactions avec l'alcool (potentialisation des effets sédatifs des benzodiazépines) doit être clairement expliqué
Les dépendances croisées aux autres drogues et alcool se produisent dans 73% des cas d'anciens utilisateurs de benzodiazépine - La plupart de ces anciens drogués par prescription n'avaient jamais employé ou eu de problème ni avec l'alcool ni avec d'autres 
 
Les benzodiazépines sont particulièrement addictives et dangereuses.

Dépendance à l'alcool ou d'autres sédatifs peuvent augmenter le risque de dépendance aux benzodiazépines mais il s'est avéré difficile de démontrer sans équivoque les différences de potentiel d'abus de benzodiazépines par rapport individuels.

Il existe une corrélation claire entre la prescription de benzodiazépines pendant la grossesse et l'explosion du nombre d'enfants souffrant de troubles déficitaires de l'attention (WDDTY, vol 8 n o 4), et la dépendance à l'alcool (une substance semblable) et les médicaments.Ces problèmes étaient pratiquement inconnus il ya 30 ans.

"Cependant, bien que les benzodiazépines peuvent être très utiles dans la désintoxication aiguë d’alcooliques,les benzodiazépines en elles-mêmes agissent comme motivations positives chez les alcooliques, en augmentant le désir pour l’alcool. Faibles doses de benzodiazépines a été trouvés pour augmenter significativement le taux d’alcool consommée chez les alcooliques."

Décès de Xanax et alcool
L’alcool est un des médicaments plus courants qui est utilisé en combinaison avec le Xanax, mais boire tandis que le Xanax peut causer la mort. Des doses même normales de Xanax sont dangereux de prendre avec de l’alcool. Si vous abusez Xanax ou prenez plus d’une dose de prescription normale, vous pourriez un surdosage ou même mourir. La seule façon d’éviter ces risques consiste à décider de ne pas boire du tout pendant le Xanax.

Les benzodiazépines
La consommation combinée d’alcool et de benzodiazépines accroît également le risque d’overdose fatal puisqu’il s’agit dans les deux cas de dépresseurs du SNC. Une interaction fatale similaire peut se produire lorsque des opiacés sont pris avec des benzodiazépines dans le cadre d’une polytoxicomanie

Tolérance
Après  quelques  mois  d'usage  régulier  :  Une  tolérance  à  la  sédation  apparaît  en  premier lieu, puis tolérance à l' action anticonvulsivante, à l'action anxiolytique.  En  d’autres  termes    ce  médicament  à  un  effet  calmant  à  tous  les  niveaux  un  usager    aura    tendance    à    augmenter    les    doses    pour    retrouver    l’effet  antidépresseur. Cela peut  conduire à l'ingestion  de  20 à 50 foi s la dose thérapeutique. Tolérance  croisée avec l'alcool et les barbituriques.

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS 
Consultez votre médecin ou votre pharmacien  AVANT de prendre XANAX si :  Vous avez une maladie des poumons, du foie ou du rein.  Vous avez des antécédents d’alcoolisme ou de toxicomanie

J'ai commencé à boire trop. Je n'ai pas su pourquoi, mais je sais maintenant. Benzos et alcool utilisent les mêmes récepteurs.

LES NEUROTRANSMETTEURS AFFECTÉS PAR LES DROGUES

Alcool

LES NEUROTRANSMETTEURS AFFECTÉS PAR LES DROGUES
benzodiazépines

addiction
De même, d'autres sites pour les médicaments et la liaison des neurotransmetteurs sont associés au complexe récepteur de GABA, qui sert de site d'action principal des benzodiazépines, les barbituriques et les autres hypnotiques sédatifs, tels que l'alcool. six benzodiazépines et les barbituriques agissent à des sites de liaison distincts sur l' récepteur de potentialiser l'action inhibitrice du GABA. Ils le font en modifiant de manière allostérique du récepteur (changement de conformation), de sorte qu'il a une plus grande affinité de liaison pour le GABA. L'éthanol modifie le récepteur en modifiant l'environnement de membrane de sorte qu'il a une affinité accrue pour le GABA et les autres médicaments sédatifs-hypnotiques. Que les benzodiazépines, les barbituriques et l'éthanol ont toutes les actions liées à un type de récepteur commun, ce qui explique leur synergie pharmacologique et la tolérance croisée. Ainsi, les benzodiazépines sont utilisées lors de désintoxication de l'alcool.
Avec une utilisation à haute dose à long terme des benzodiazépines (ou éthanol), il ya une diminution apparente de l'efficacité des récepteurs GABA-A, sans doute un mécanisme de tolérance. 6 , 7 Lorsque les benzodiazépines à forte dose ou l'éthanol sont brusquement arrêtés, ce état "régulé à la baisse" de la transmission inhibitrice est démasqué, conduisant à des symptômes de sevrage caractéristiques tels que l'anxiété, l'insomnie, hyperactivité autonome et, éventuellement, des convulsions.

Lien permanent vers l'article complet

http://alcoolismeiatrogene.sosblog.fr/Premier-blog-b1/les-prescriptions-de-benzodiazepines-a-long-terme-peuvent-creees-l-alcoolisme-iatrogene-b1-p1.htm

Commentaires

Cet article n'a pas de Commentaire pour le moment...


Laisser un commentaire

Statut des nouveaux commentaires: Publié





Votre URL sera affichée.


Veuillez entrer le code contenu dans les images


Texte du commentaire

Options
   (Sauver le nom, l'email et l'url dans des cookies.)